Faire un choix dans le menu ci-dessus

  • Ad network

    Un ad network ou réseau publicitaire est constitué d’un ensemble de sites regroupés dans le cadre d’une offre publicitaire plus ou moins homogène et plus ou moins transparente pour les annonceurs et agences.

  • ADEXCHANGE

    Un ad exchange est une plateforme automatisée de vente et d’achat d’espaces publicitaires sur laquelle se rencontrent les demandeurs d’espaces (annonceurs , agences média et réseaux de reciblage) et les offreurs (sites supports éditeurs, réseaux, régies).

    Un ad exchange permet d’automatiser quasiment totalement les phases de négociations / achats et celles d’implémentation des campagnes. Sur un ad exchange une campagne peut être mise en place sans qu’à aucun moment il n’y ait un contact direct entre le vendeur et l’acheteur d’espaces publicitaires. La vocation d’un ad exchange est donc de réduire les couts de fonctionnement du marché.

    Un ad exchange se finance par une commission sur les échanges très inférieures à celle prélevée habituellement par une régie et éventuellement par des droits d’inscriptions des utilisateurs.

    Dans le cadre d’une plateforme automatisée, les éditeurs fixent un prix minimum pour leurs différents emplacements publicitaires disponibles et éventuellement un filtre sur les annonceurs acceptés. Les annonceurs ou agences créent leurs campagnes en choisissant leurs formats, leurs critères de ciblage et un prix d’enchère au CPM ou plus rarement au CPC.

    L’ad exchange compare en temps réel l’offre et la demande et peut diffuser, selon les cas, les campagnes en temps réel impression par impression ou par blocs d’impressions.

  • ADRESSE IP

    Numéro attribué à tout appareil se connectant à Internet.
    On distingue :

    • les adresses IP fixes (permanentes)
    • les adresses IP dynamiques (à la volée) qui sont attribuées aléatoirement à chaque connexion par le FAI (fournisseur d’accès à Internet).
  • AUDIENCE

    Nombre total de personnes qui verront une publicité donnée.

  • BANNIERE

    Bannière ou bandeau : type de format publicitaire.
    C’est à ce jour, avec le rectangle, la forme d’insertion publicitaire la plus courante sur l’Internet classique et l’Internet mobile.

  • CAPPING

    Moyen technique destiné à limiter, généralement grâce aux cookies , le nombre maximal d’affichages d’un objet publicitaire au cours d’une période.

  • CIBLAGE

    Action marketing consistant à sélectionner la population à laquelle s’adresse une communication. Internet permet différents types de ciblage :

    • ciblage socio-démographique à partir d’informations explicites communiquées volontairement et recueillies auprès d’internautes ou de mobinautes déjà identifiés;
    • ciblage à partir des caractéristiques techniques recueillies automatiquement lors de la navigation de l’internaute ou du mobinaute (type de matériel, adresse IP, navigateur, langue du navigateur, etc.);
    • ciblage comportemental à partir de l’examen des navigations de l’internaute (mots-clés recherchés, sites fréquentés, achats, etc.).
  • CIBLAGE COMPORTEMENTAL

    Technique de ciblage Internet qui permet de cibler les internautes à partir de leur comportement passé sur un site, un réseau de sites ou face à la publicité.

    Dans le domaine de la publicité, le ciblage comportemental permet par exemple de cibler les internautes ayant consulté au moins une fois dans le mois écoulé la rubrique Décoration sur un site éditorial sans qu’au moment ou l’individu est touché par le message il soit sur un contenu relatif à al décoration.

  • CLIC

    Action de l’internaute qui active un lien ou un objet, engendrant une réponse de type nouvel affichage, téléchargement, redirection, etc.

  • COOKIE

    Fichier texte placé, à l’occasion d’une consultation, par le serveur du site ou un tiers autorisé par le site, dans la mémoire du navigateur.
    Il permet notamment de recueillir et de stocker des données sur le comportement de navigation à partir du poste connecté. Le cookie sert au serveur à mémoriser des informations attachées à l’utilisation de chaque navigateur.
    Remarque 1 : Les informations stockées dans les cookies sont déchiffrables par celui qui les a émises (site ou tiers : serveur de publicité, outil de mesure, etc.) ; les cookies sont techniquement limités tant en durée qu’en fonctionnalités.
    Remarque 2 : Les internautes peuvent à tout moment, durablement ou temporairement, s’opposer aux cookies en paramétrant leur navigateur. Les cookies peuvent également être supprimés après
    consultation du site.

  • COUVERTURE (REACH)

    Pourcentage d’internautes appartenant à la cible et ayant été exposé à une annonce publicitaire au moins une fois durant la période de la campagne.

  • CPA

    Coût Par Action

    Modèle de paiement de la publicité. Coût d’une action faisant suite à la diffusion d’un objet publicitaire sur le site visé par l’annonceur. Le type d’action est à déterminer en fonction de la campagne.

  • CPC

    Coût Par Clic

    Modèle de paiement de la publicité. Coût d’un clic sur un objet publicitaire conduisant effectivement au site visé par l’annonceur.

  • CPL

    Coût Par Lead

    Type de CPA , l’action étant ici de devenir un prospect qualifié pour l’annonceur.

  • CPM

    Coût Pour Mille

    Modèle de paiement de la publicité. Coût pour l’achat de 1000 affichages d’un objet publicitaire ou d’un ensemble d’objets d’une même campagne d’un même annonceur.

  • CTR

    Le CTR est un acronyme anglais utilisé pour désigner le Click Through Rate ou taux de clics.

  • DATA EXCHANGE

    Le data exchange est l’activité qui consiste à vendre des données de profils complémentaires à des sites, régies, adnetworks, DSP, SSP, adexchanges … Ces données complémentaires peuvent prendre la forme de données socio-démographiques, centres d’intérêts ou données comportementales.

    Dans le domaine publicitaire, le recours au data exchange permet aux sites supports de qualifier davantage leur audience et de la vendre ainsi plus chère aux annonceurs.

  • DISPLAY

    Publicité graphique sur Internet.
    Remarque : Il existe deux sortes de publicité sur Internet : le display et les liens publicitaires (liens sponsorisés ou commerciaux).

  • DSP (Demand Side Platform)

    DSP est l’acronyme pour Demand Side Platform. Une plateforme DSP est un service permettant aux annonceurs et agences d’optimiser leurs achats d’espaces publicitaires display.

    L’achat par une plateforme d’optimisation se fait essentiellement sur les différents adexchanges du marché.

    Les plateformes DSP les plus avancées fonctionnent en temps réels. Lorsqu’une campagne est programmée et définie à travers ses critères de ciblage par un acheteur, la plateforme d’optimisation recherche les impressions disponibles au meilleur coût.

  • FORMATS IAB

    Il existe plusieurs formats IAB :

    – La bannière simple qui est la première bannière à être apparue sur le Web dès octobre 1994, la bannière en format GIF s’est imposée comme le standard de base des bandeaux publicitaires. Au départ, il s’agissait d’un bandeau de taille 468 x 60 pixels, positionné en haut de page. Ensuite, ce standard s’est aventuré dans d’autres zones des pages web et s’est doté de petites animations (gif animé);

    – le billboard pré-post roll video apparait sous forme de séquence vidéo d’un maximum de 10 secondes en ouverture et en fermeture de contenu.

    – le format intext est un lien contextuel situé dans le contenu éditorial. Chaque annonceur peut décider d’acheter différents mots ou expressions se reportant à sa marque ou à son offre. Ces mots qui apparaissent généralement en couleur soulignés deux fois ouvrent une fenêtre publicitaire au passage de la souris. La publicité peut contenir du texte mais aussi des créations rich-média comme de la vidéo. L’internaute garde à tout moment l’initiative de l’activation de ce format;

    – Le skyscraper est une sorte de bannière verticale qui s’intègre au contenu ou apparaît en bordure de site. Les créatifs innovent en utilisant la structure verticale dans toutes ses déclinaisons : empilage de contenu, déstructuration et chute, escalier, etc; – le pavé est un carré publicitaire, intégré au contenu central, il ne fait pas partie du Package IAB Europe;

    – le Rich Media est un type de création publicitaire qui propose derrière la diffusion du message une expérience interactive à l’intérieur du format et qui est diffusée et mesurée via un adserver.

  • IMPRESSION

    L’impression publicitaire ou ad impression est le téléchargement complet d’un objet publicitaire sur le poste connecté.
    Remarque: La notion d’impression permet de comptabiliser l’occasion de contact avec une publicité, indépendamment de la page ou de l’application Internet dans laquelle l’objet publicitaire est inséré.

  • INTERNAUTE

    Individu qui a utilisé Internet au cours des 30 derniers jours.
    Toute référence faite à une population d’internautes devra préciser l’âge minimal, les lieux de connexion pris en compte, et signaler si certaines fonctions d’Internet sont exclues de la mesure.
    (ex. : non prise en compte de la consultation exclusive des e-mails ).
    Remarque 1 : La prise en compte de l’usage d’Internet au cours des 30 derniers jours conduit à mesurer des fluctuations saisonnières de la population des internautes d’une période sur l’autre (ex.
    : baisse de la population pendant les périodes de vacances).
    Remarque 2 : Pour Médiamétrie, la population d’internautes de référence est âgée de 11 ans ou plus et s’est connectée à Internet au cours des 30 derniers jours, quel que soit le lieu de connexion. Cependant, notons que les résultats mensuels du panel de Médiamétrie//NetRatings sont issus d’un échantillon composé d’internautes âgés de 2 ans ou plus, disposant d’un accès à Internet à domicile et/ou sur le lieu de travail.
    Pour ComScore, les résultats mensuels produits à partir du panel d’internautes sont issus d’un échantillon d’internautes âgés de 15 ans ou plus, connectés à Internet depuis leur domicile ou leur lieu de travail, qui exclut le « surf atypique ».

  • INVENTAIRE

    Quantité d’espace disponible pour les annonces publicitaires sur un site Web pouvant être délivré sur une période donnée.

  • MARQUEUR (TAG)

    Se réfère à un marquage Internet. Il faut distinguer :

    • Le marquage a priori à des fins de mesures qui consiste à insérer un code informatique dans les pages ou objets publicitaires. Le plus souvent, le code inséré est une image transparente accompagnée ou non d’un javascript . (voir remarques 1 et 2)
    • Le marquage pour la qualification d’un contenu fait par l’utilisateur -association d’un mot-clé ou d’une notation.

    Remarque 1 : Dans le cadre de la mesure éditoriale, il est recommandé de placer le marqueur en bas de page pour s’assurer de la diffusion totale de la page.
    Remarque 2 : Le marqueur permet notamment de générer un journal de connexion sur le serveur de l’outil de mesure tiers.

  • MESUREUR

    On distingue différents types de « mesureurs » en fonction des objectifs visés :
    – Les mesures de fréquentation côté site (mesure site centric), mesure de la fréquentation des sites éditoriaux et mesure du trafic publicitaire. Il s’agit dans tous les cas de la mise en place de solutions techniques développées par Médiamétrie-eStat, Weborama, Xiti, etc. permettant un comptage depuis les sites. Certains de ces outils peuvent également offrir des possibilités de qualification de la fréquentation en exploitant des informations explicites et/ou implicites sur l’internaute. C’est notamment le cas des serveurs de publicité (ad servers) qui ont pour rôle d’insérer dynamiquement une publicité donnée dans une page demandée à un site de contenu et permettent de cibler en temps réel l’adressage du message (le plus souvent en fonction de critères techniques, mais aussi selon des critères plus personnalisés comme les mots-clés utilisés, la mémorisation de la navigation, etc.).
    – La mesure user centric. Pour quantifier et qualifier l’audience, il y a d’une part la mesure du trafic des sites et d’autre part la recherche du profil et la connaissance du comportement des internautes.
    La mesure de l’audience repose sur des techniques d’enquête classique, par sondage ou le plus souvent à partir de panel.
    – En France, les deux principaux panels produisant les résultats d’audience pour le marché sont réalisés par ComScore et par Médiamétrie // NetRatings : des individus ayant accès à Internet depuis leur domicile et/ou sur leur lieu de travail sont recrutés dans un panel et acceptent d’installer un logiciel sur leur(s) ordinateur(s) qui enregistre les données de connexion.
    Il existe également une étude de Médiamétrie, l’Observatoire des usages Internet, qui produit des données faisant référence sur les internautes et leurs comportements.

  • PAGE VUE

    Indicateur de mesure des pages utilisé par les outils de mesure site centric et user centric par panel (se référer aux opérateurs de mesure).
    Remarque : Les outils de mesure site centric et user centric se fondent sur des principes et méthodologies différents. Voir « mesureur ».

  • PAP (PAGE VUE AVEC PUBLICITE)

    Page affichée à l’écran sur laquelle figure un ou plusieurs objets publicitaires quel que soit leur format.
    Attention à ne pas confondre avec les impressions publicitaires (ad impressions).

  • PLACE DE MARCHE (Adexchange)

    Un AdExchange est une plateforme virtuelle automatisée qui met en relation directe les acheteurs et vendeurs de publicité sur Internet. Les transactions se font autour d’un système d’enchères qui permet de fixer le prix de chaque bannière en temps réel.

  • REQUETE PUBLICITAIRE

    Appel émis par le moteur de publicité et destiné au serveur de publicité pour demander à ce dernier d’envoyer une publicité sur une page Web donnée.

  • RETARGETING

    Le retargeting est le terme anglais utilisé couramment pour désigner les pratiques de reciblage publicitaire.

    Les techniques de reciblage site ou « ad retargeting » permettent à un site web annonceur de « retrouver  » ses visiteurs ne s’étant pas transformés en acheteurs.

    Un système de marquage est mis en place sur le site de l’annonceur et permet de retrouver ces visiteurs sur le réseau de la régie et les solliciter à nouveau.

  • RICH MEDIA

    Technologie ou format publicitaire permettant une plus grande richesse pour la création interactivité, multimédia, espace de création élargi, possibilités d’interaction…
    Ex de technologies rich media: Flash, DHTML, Streaming, Unicast, Enliven, etc…
    Ex de formats rich media: Flash Transparent, Interstitiel, Out Of the Box, etc…

  • RTB

    Acronyme couramment utilisé dans le domaine de la publicité Internet pour désigner le principe des enchères en temps réel ou « real time bidding ».

  • SERVEUR DE PUBLICITE (adserver)

    Logiciel de gestion de campagne, de la programmation des objets publicitaires jusqu’au suivi statistique en ligne. Cette gestion peut s’effectuer indépendamment ou non de celle des pages éditoriales ou des applications Internet, les objets publicitaires étant servis depuis le serveur de la régie, de l’annonceur ou de l’agence média.
    Le serveur de publicité permet l’insertion dynamique d’objets publicitaires dans les espaces prévus à cet effet (pages éditoriales, jeux, vidéos, applications).
    Remarque : le serveur de publicité offre également des possibilités de ciblage marketing (cf. ciblage).

  • SSP (Sell Side Platform)

    SSP est l’acronyme pour Sell Side Platform ou Supply Side Platform. Une SSP est une plateforme permettant aux éditeurs d’automatiser et d’optimiser la vente de leurs espaces publicitaires.

    Ces plateformes sont utilisées par les grands éditeurs pour commercialiser les espaces n’ayant pu être commercialisés de manière traditionnelle par leur régie interne ou externe et éventuellement par des éditeurs plus modestes pour commercialiser l’intégralité de leur inventaire publicitaire.

  • TAUX DE CLIC

    Rapport, exprimé en pourcentage, entre le nombre de clics réalisés sur un objet publicitaire et le nombre d’affichages de cet même objet publicitaire, sur une période donnée.

  • TAUX DE TRANSFORMATION

    Ratio entre le nombre de clic constaté et le nombre d’actes de transformation (clic, contact, achat,..).

  • TRACKING

    Technique de suivi d’un internaute (ou d’un mobinaute) afin de recueillir les traces de son parcours sur Internet et d’analyser son comportement.

  • TRADING ONLINE

    Le trading média Internet désigne l’activité d’optimisation d’achats et de ventes d’espaces publicitaires pour les comptes des annonceurs, régie et annonceurs. Elle concerne donc l’activité des adexchanges, des DSP, SSP, Ad networks et même parfois celle des régies plus traditionnelles.

  • TRAFIC

    Nombre et types de personnes visitant un site Web. Le trafic peut être quantifié de nombreuses manières.

  • VISITE

    Consultation d’au moins une page d’un site au cours d’une session utilisateur.
    Par convention, une absence de consultation de nouvelles pages sur ce site, depuis un même poste fixe connecté, dans un délai excédant 30 minutes, vaut pour fin de la visite. Pour les terminaux mobiles, la norme n’est pas encore arrêtée et le CESP préconise de fixer un délai n’excédant pas 10 minutes.
    En pratique, toutes les technologies existantes ne permettent pas l’application de la convention de fin de visite.
    Le nombre de visites sur un site doit être exprimé par rapport à une période de temps donnée (jour, semaine, mois).

  • VISITEUR

    Individu qui consulte un site, une application Internet, une partie ou un ensemble de sites ou d’applications Internet, au cours d’une période définie.
    L’approche user centric permet d’estimer et de qualifier l’individu connecté. Dès lors on peut parler de « visiteur unique ».
    L’approche site centric permet de dénombrer lescookies différents, autrement dit, uniquement les postes connectés, sans aller jusqu’à une qualification de l’individu derrière le poste.